Karaté et Kobudo

Dans un cadre agréable et une atmosphère conviviale le Wadokan de Chaville vous propose l’enseignement du Karaté et du Kobudo. Avec ces disciplines vous aborderez deux aspects complémentaires d’une même pratique.

Pour la partie Karaté, il s’agit d’une boxe de poing et de pied correspondant à un combat à mi-distance. Il comprend aussi l’étude de toutes les techniques permettant le contrôle efficace de ses adversaires à l’aide de clés et de projections. Toutes les étapes d’un affrontement sont abordées. Cela commence avec l’analyse de l’agression, la gestion du combat à mi-distance, puis l’enchaînement au corps à corps et enfin finir au sol comme tous les systèmes de combat anciens.

 Remarque : Cette étude très typée des assauts où les coups sont prépondérants sur toutes les autres actions, n’est pas équivalent au (Nihon) Ju Jutsu (voir page La Self-defense japonaise au Wadokan de Chaville).

Le Kobudo ou l’art de manier des armes blanches du Japon médiéval, fait partie intégrante du Karaté. Les positions et les mouvements sont les mêmes. Les grands maîtres de Kobudo étaient aussi des grands maîtres de Karaté. Les instruments utilisés sont ceux des paysans locaux, qu’ils soient Okinawaïens ou Japonais : le bâton long ou court, le fléau d’arme (Nunchaku), le manche de meule (Tonfa), la fourche pour planter le riz (Sai) et bien d’autres encore. Avec cette discipline vous apprendrez à manipuler avec dextérité des instruments d’un quotidien lointain tant sur la plan géographique que temporel, et pourtant si proche de notre propre histoire médiévale par les usages et les valeurs enseignées.

Sur l’aspect historique, l’école de Karaté enseignée au Wadokan de Chaville est le Karaté Do Wadoryu Shinshu. Si à l’origine le Karaté est d’origine Okinawaïenne (îles du sud du Japon), il s’agit là d’un Karaté Japonais dont le maître Hironori Otsuka est le fondateur. Lui-même maître de Ju Jutsu, il a conservé toutes les techniques de frappe et de lutte qui existaient déjà dans le Karaté ancien (Tode ou Okinawate). Il les a synthétisé dans un Karaté rénové et moderne qui conserve néanmoins tous les aspects de la tradition Okinawaïenne et Japonaise.

Au Wadokan de Chaville, ces enseignements reposent sur une démarche pédagogique fondée sur l’âge et l’expérience des pratiquants :

  • Pour les très jeunes enfants, un programme d’initiation appelé Baby Samurai est dispensé (de 5 à 6 ans). Les objectifs sont la découverte de son corps, de la vie en groupe et la réalisation des exercices devant améliorer le schéma corporel.
  • Pour les enfants, apprentissage d’un programme long en plusieurs cycles (de 7 à 11 ans). Plus des stages et des cours de préparation à la compétition.
  • Pour les adolescents, un programme court et adapté préparant leur passage vers les cours adultes (de 12 à 15 ans). Plus des stages et des cours de préparation à la compétition.
  • Pour les adultes, un programme court orienté selon les profils des élèves vers la technique ou le combat. Des cours spéciaux de préparation à la ceinture noire sont prévus.
Initiation au combat

Initiation au combat